Un “front commun” contre Amazon : l'édition se révolte

Il est toujours possible de ne pas travailler avec les géants quand on est indépendant et fidèle à ses valeurs. Depuis le début, cela a toujours été notre choix et c’est aussi celui de notre diffuseur et distributeur Serendip-livres & Paon diffusion. Nous avons la chance d’avoir de nombreuses librairies indépendantes dans notre pays, préservons ce bien précieux et essentiel.


Lire l’article sur ActuaLitté : Un “front commun” contre Amazon : l’édition se révolte


Depuis janvier 2020, Paon diffusion et Serendip-Livres ont uni leurs forces afin de promouvoir et distribuer, principalement, des éditeurs d’art, de littérature, de jeunesse ou de bande dessinée. L’une de ses spécificités est d’avoir toujours refusé de travailler « avec Amazon et son monde ». Aujourd’hui, les quelque 80 éditeurs imaginent « un front commun ».

Tout est parti d’un collectif réuni derrière les diffuseurs Makassar et Hobo Diffusion : la cinquantaine d’éditeurs de ces structures appelait tout simplement à « boycotter et saboter le monopole d’Amazon ».


Un mouvement que les éditeurs de Serendip-Livres et Paon Diffusion saluent unanimement. Le choix de « ne plus travailler avec cette structure destructrice de liens, d’échanges et d’emplois » fait rage.

« Plus que jamais la situation conforte nos positions et nos engagements. Nous appelons par le présent communiqué tous les éditeurs et distributeurs à se joindre à nous, à déserter Amazon et ainsi à mettre fin à un système autophage nauséabond », indiquent les signataires d’un courrier diffusé ce 9 novembre.


Et de souligner : « Seuls les libraires sont à même de défendre aujourd’hui une bibliodiversité si importante à nos yeux. Nous favoriserons toujours la librairie indépendante afin de préserver le contact humain, le conseil et l’échange autour du livre. »

Les maisons d’édition insistent fortement : « Nous n’avons jamais collaboré à la lente destruction des commerces de proximité que sont les librairies. » Bien au contraire, toutes se sont efforcées « de construire une autre chaîne du livre fondée sur une écologie plus saine et vertueuse, basée sur le partenariat, de l’auteur au lecteur ».

Pour ces raisons, l’avenir sera à « un front commun ». Un front anti-Amazon, de toute évidence.


Les signataires de ce texte :

3 fois par jour, 3Œil, Adverse, À pas de Loups, À plus d’un titre, ARP2, art&fiction, Éditions Autonomes, Une Autre Image, La Boucherie Littéraire, Le Calicot, Éditions du Canoë, Centre de Recherches Périphériscopiques, Le Chineur, La Clé à molette, Cosmografia, La Criée – Centre d’art contemporain, Éditions D’autre part, Dédales, Densité, Deux degrés, Le Diplodocus, L’Égouttoir, EUROPAN France, Éditions Excès, Fidèle éditions, Le Feu Sacré, Fotokino, Éditions des Grands Champs, Hécatombe, Hélice Hélas éditeur, Icinori, Éditions Insula, ISBA, Éditions Jou, Gonzaï éditions, Halogènure, Harpo &, HEAD publishing, La Houle, Hourra, éditions Jou, Kus comics, Éditions du livre, Les Lisières, Lurlure éditions, Les Mains Sales Martine’s, MKF, Ouïe/Dire, Pan, Les Petites bulles, Pétrole Éditions, Polystyrène, Poster Tribune, Première Pression à Froid, Répliques, Revue Les saisons, La Robe noire, Samandal, Serious Publishing, Solo ma non troppo, Stripburger, Sun/Sun, Surfaces Utiles, The Hoochie Coochie, L’Atelier du Tilde, Trainailleur, Éditions Trente-trois morceaux, UV éditions, Éditions La vie moderne, Voce Verso, Winioux, Warm, Zeug, Zinc.