L'album sans texte : une voix au-delà des mots

L'album sans texte est encore souvent considéré comme un O.V.N.I. en littérature jeunesse. Pourtant, ce sont des livres que les enfants adorent car ils peuvent s'approprier une histoire, avec leurs propres mots, dès leur plus jeune âge.



Pas de mots, pas d'histoire ?


C’est ce que nous entendons parfois sur les salons du livre lorsqu’une personne feuillette un de nos albums sans texte : « Il n’y a pas de texte, c’est à nous d’inventer l’histoire ? »

Si le texte est invisible dans ces albums, il existe bel et bien. Avant même qu'une image ne soit dessinée, notre première préoccupation est de savoir quelle histoire va être racontée. C’est toujours ce qui nous anime lors de la création et qui doit nous guider lors de la lecture.

Bien souvent, les illustratrices qui ont travaillé avec nous ont d’abord beaucoup écrit pour donner forme à leur récit.

Comment les mots s’effacent-ils au profit de l’image sans que cela ne fasse disparaître l’histoire ?


La narration par l'image


Dans l’album sans texte plus que dans tout autre, tous les éléments de l’image sont signifiants : le cadrage, la composition, les couleurs, les motifs, les répétitions, le choix de la technique, le blanc, le mouvement… les auteurs se servent de toutes les dimensions de l’image pour créer du sens.

Le lecteur doit donc trouver ce que l’auteur ou l’autrice lui a intentionnellement adressé dans l’image et qui, d’une page à l’autre, se développe, se poursuit ou s’interrompt, se construit pour raconter l’histoire.

Album sans texte, À dos de loup, Morgane Bellec
Extrait du livre À dos de loup, de Morgane Bellec

Ainsi, dans À dos de loup qui se déroule le temps d’une nuit, les jeux d’ombre et de lumière indiquent au lecteur le passage du temps et la bascule dans un monde imaginaire où les couleurs et les motifs chatoient. Tandis que dans La berlue, Bérengère Mariller-Gobber laisse dans chaque image un indice qui se retrouvera plus ou moins au centre de la scène suivante : dans cet album où il est question d’illusions, elle joue avec des focus successifs sur les détails disséminés au fil des pages...


Pourquoi éditer des albums sans texte ?


On reçoit toujours un message lorsqu’on reçoit une image. Mais en a-t-on toujours conscience ? Les images sont omniprésentes dans notre environnement et il parait donc important de savoir les lire et les décoder.

Lire une image est aussi essentielle que de savoir lire des mots.

Avant de rentrer dans l’apprentissage de la lecture, l’enfant est entouré d’un monde en images. Il observe les expressions de nos visages, l’attitude de nos corps, il est déjà habitué à décoder beaucoup de signes visuels car il est à l’affût depuis sa naissance.

La lecture d’un album sans texte est donc sans doute plus naturelle pour un enfant que pour un adulte qui, avec l’apprentissage des mots, s’écarte peu à peu de la pratique des images.


Album sans texte, Agathe Halais, Mur murs, livres jeunesse, livres enfants
Extrait du livre Mur murs, d'Agathe Halais

En cherchant dans la succession des images de l’album les liens logiques, les indices qui font sens et lui permettent de comprendre ce qui lui est raconté, l’enfant aiguise ses compétences pour lire les illustrations.

Au-delà de cet apprentissage, un album sans texte, c’est donner à un enfant la possibilité de lire une histoire en toute autonomie. Il n’a pas besoin de l’adulte pour découvrir l’histoire et il va pouvoir vivre seul ses premières émotions de lecteur.


Comment lire un album sans texte ?


Lors d’une interview pour un podcast*, à la question : « Comment lit-on un album sans texte ? », Cécile a répondu très spontanément : « On se laisse lire par l’album sans texte. » On en a ri, mais cela représente bien la façon dont on peut l'appréhender.

L’enjeu est de comprendre le sens de chaque image et comment elle s’articule avec les autres pour construire une histoire.

Il faut être attentif.ve à l’enchaînement des images et porter son attention sur chaque détail car rien n’est laissé au hasard dans un album sans texte. C’est de cette façon que l’histoire va apparaître, page après page.

Jeu d’attention, le lecteur se doit donc d’être actif, d’explorer, de tourner les pages jusqu’à la fin, de revenir plusieurs fois en arrière pour vérifier ses hypothèses ou découvrir de nouvelles possibilités d’interprétation.


Faire confiance à l'enfant


Il n’y a pas une seule manière de lire un album sans texte, mais celle que nous recommandons chez Voce Verso est de

laisser la place à l’enfant et de lui faire confiance.

L’adulte peut ensuite entrer en dialogue avec lui. L’histoire existe, elle n’est pas à inventer, mais l’absence de texte permet que chaque lecture soit différente. À voix haute ou en silence, elle entrera en résonance avec l’intériorité de l’enfant.


Faire confiance à l’intelligence de l’enfant, à son envie de découvrir une histoire et à sa capacité d’apprendre, c’est dans l’ADN de Voce Verso, et c’est pour ces raisons que les albums sans texte feront toujours partie de notre catalogue.



* Dlivrable est un podcast "par et pour les professionnels du livre" créé par Coraline Passet. Cliquer ici pour en savoir plus : Dlivrable