Qui es-tu Julien Martinière ?

Rosalie est un roman (collection Ginko, premières lectures) sorti en librairie au début du mois de mai. À cette occasion, nous avons posé quatre questions à son illustrateur, Julien Martinière.



Enfant, à quel métier rêvais-tu ?


Je voulais être dessinateur animalier sur des missions d'exploration, un peu à la manière d'un Jean-Jacques Audubon en quelque sorte, partir avec Cousteau et dessiner la faune que l'on aurait été amené à rencontrer.


Quel est ton livre jeunesse préféré ?


J'avais assez peu d'albums jeunesse étant enfant, je lisais beaucoup plus de bandes dessinées. Mais je possédais un livre qui m'a fort marqué, c'est Une journée bien remplie de Barry Smith, aux éditions des Deux coqs d'or. Il garde un charme que j'affectionne, dans l'esprit du vent dans les saules, avec cette présence de la nature, des animaux et de moult détails dans le dessin.


Quelle technique as-tu utilisé pour illustrer Rosalie ?


J'utilise un rotring pour encrer un dessin réalisé au crayon gris sur papier au préalable. Ces dessins en noir et blanc sont ensuite scannés et mis en couleur à l'ordinateur.


Une anecdote sur Rosalie ?


Le fait d'avoir pour "héroïne" cette Méhari m'a rappelé qu'une copine d'école primaire venait chaque jour en Méhari orange. J'adorais cette voiture loufoque, son bruit, sa couleur, sa forme. J'ai un peu mis de ce souvenir dans cet album.


Rosalie de Ninon Dufrénois et Julien Martinière est actuellement en librairie.

Découvrez notre collection Ginko de premières lectures pour les jeunes lecteurs (6-8 ans).